vendredi 18 août 2017

Nana Mouskouri était l'invitée de la semaine...


































Mais hélas, c'est fini. De toutes les façons, c'était déjà extraordinaire de l'avoir avec nous pendant 4 jours, elle est si occupée. Elle nous quitte donc dans un vrombissement et sait qu'elle laisse "Soyons-Suave" entre de bonnes mains puisqu'elle sera remplacée dès lundi par George Chakiris. 

Mais dites donc... Chakiris... Chakiris... ce ne serait pas un peu grec aussi ? Le hasard, parfois...


C'est vendredi : sortons dîner !


Et si en plus le restaurant fait hôtel, soyons fous : restons dormir !

Le Dino de l'été.


Et maintenant dansons !




Puisque, à notre grand désespoir, Nana n'a jamais enregistré de disco, tournons-nous afin de clore cette semaine très grecque vers le riant "Disco Bouzouki" qui date de 1977 et qui aura un tel succès en Europe que le groupe sans doute fantôme derrière cette composition, "the Great Disco Bouzouki Band", sortira l'année d'après un album complet dont un second tube émergera, le très gracieux "Giorgio" alors que "Ouzo et retsina" restera confidentiel, ce qui n'est pas juste. 

Nos camardes anglo-saxons nomment ce genre de composition une "nolvelty song", c'est à dire en gros une chanson idiote dont on sait qu'elle ne passera jamais à la postérité et sera oubliée dès la fin des vacances au camping. Mais puisqu'elle fonctionne malgré tout, elle peut parfois être adaptée. "Disco bouzouki" deviendra en français " Jouez Bouzouki" et sera interprété par... Dalida. Nous vous laissons chercher. 




Pendant ce temps, à la piscine...


Le trio du jour.




































Parce qu'à trois, c'est aussi bien qu'à deux, sinon mieux : Soyons-Suave est heureux de vous offrir trois couvertures à collectionner. 

Soyons Plastique !


Nana Mouskouri est l'invitée de la semaine.


































Et elle vous dit bonjour !

mercredi 16 août 2017

Nana Mouskouri est l'invitée de la semaine.


































Et elle vous dit bonsoir.

C'est mercredi : sortons dîner !
















Et si en plus le restaurant fait hôtel, soyons fous : restons dormir !

Et maintenant dansons !

Soyons Plastique !


Le trio du jour.




































Soyons-Suave est heureux de vous offrir trois jeunes Norma Jean.

Pendant ce temps, à la piscine...


Nana Mouskouri est l'invitée de la semaine.


































Et elle vous dit bonjour !

mardi 15 août 2017

Nana Mouskouri est l'invitée de la semaine.


































Et elle vous dit bonsoir. Et à demain.

C'est mardi : sortons dîner !
















Et si en plus le restaurant fait hôtel, soyons fous : restons dormir !

Et maintenant dansons !



Ce n'était pas notre intention mais il semblerait que nous nous avancions cette semaine en territoire un peu mystérieux puisque après Victoria Miles, une nouvelle fois, nous ne pouvons pas vous dire grand chose à propos de Rare Pleasure, si ce n'est qu'en 1976, ils livrèrent au monde ce "Let me down easy" fracassant. 

"Rare pleasure", qui sortira un autre titre l'année d'après et disparaîtra totalement, ne se doutait évidemment pas que copieusement samplé, leur unique tube allait devenir encore plus tubesque entre les mains du dj David Morales qui en 1998, soit 22 ans plus tard, le transformait en "Needin' U" et enflammait les dance floor du monde entier.

House... disco... le principal est de danser, non ? 

Soyons Plastique !


Le trio du jour.




































Parce qu'à trois, c'est aussi bien qu'à deux, sinon mieux, Soyons-Suave est heureux de vous prouver que les Marie (ou Mary) sont capables de choses étonnantes. 

Pendant ce temps, à la piscine...


Le Dino de l'été.


Nana Mouskouri est l'invitée de la semaine.



































Et elle vous dit bonjour !

lundi 14 août 2017

Nana Mouskouri est l'invitée de la semaine.


































Et elle vous dit bonsoir. Et à demain.

Le Quizz de l'été volume 4.
























Retrouvons ce soir le Quizz estival dont le principe est enfantin : trois captures d'écran tirées d'un même film qu'il convient donc d'identifier. Et pas de panique, si on debut on ne voit pas grand monde, les captures se peuplent au fur et à mesure que les jours passent, à moins évidemment que vous ne trouviez immédiatement. 

Ce soir, nous pouvons dire qu'il y a de l'espace, de grands espaces et même des planètes. Et nous arrêtons là sinon cela trop facile, ce que cela est déjà, à condition bien entendu d'avoir vu ce chef d'oeuvre ce qui n'a malheureusement pas été le cas de grand monde. Une idée ? A vos cellules grises. 


































Quant au Quizz de la semaine dernière, il s'agissait bien du merveilleux "San Andreas", identifier d'un tour de main par Ivan Fernadez qui remporte deux points haut la main. 

Comment ne pas aimer un film qui propose raz de marée + tremblements de terre + incendies ? Franchement ? Et une absence de scénario ? Certes, mais en a-t-on vraiment besoin quand on y pense...




Et maintenant dansons !



Il y a des gens dont on ne sait pas grand chose et certains même sur lesquels on ne sait rien. Avouons sans honte que nous ne pouvons pas vous faire ici une biographie détaillée de Victoria Miles dont nous pouvons simplement supposer que, bien que chez Atlantic Records, on ne crut pas assez en elle pour lui offrir une bonne vidéo, une bonne photo et même un bon coiffeur.

Dommage, sorti en 1979, ce "Midnight Mover" n'avait rien à envier à d'autres tubes de la même époque. Une "Victoria Miles" d'origine américaine sévit aujourd'hui à Majorque comme chanteuse d'un groupe qui anime anniversaires, mariages et événements divers. On peut penser qu'il s'agit de la même... et pas uniquement parce qu'elle n'aurait à priori pas changé de coiffeur. La voix bien sûr. 

Pendant ce temps, à la piscine...


Le trio du jour.

























Parce qu'à trois, c'est aussi bien qu'à deux sinon mieux, Soyons-Suave est heureux de vous offrir trois tee-shirts fantaisie.

(Que par ailleurs, Facebook et ses publicités diaboliques ne cesse de nous proposer... comment dire "non merci" à Facebook ?)

Soyons plastique !


Nana Mouskouri est l'invitée de la semaine.


































Et elle vous dit bonjour.

C'est lundi !


Mais avant toute chose, saluons un couple qui s'adore !

vendredi 11 août 2017

Johnny Mathis était l'invité de la semaine...


































Mais hélas c'est fini. Cependant Johnny est très heureux, non seulement parce qu'il a été gâté mais également parce qu'il sera remplacé dès lundi par Nana Mouskouri. 

Inutile de vous dire qu'il va y avoir de la buée sur les lunettes et de la moussaka. Suave weekend et à lundi. 


Entre nous...


































Nos amis de l'Atelier Tricopin prolongent (non, ce n'est pas légal mais il est fort possible qu'ils s'en moquent) les soldes et vous font dire qu'ils ont toujours la solution pour être suave au marché ou à la plage. 

Et quand en plus de très suaves jeunes comiques s'y mettent...


C'est vendredi : sortons dîner !


Et si en plus le restaurant fait hôtel, soyons fous : restons dîner !

Et maintenant dansons !



Retour de notre saga estivale et disco après l'intermède Kpop d'hier (vous a-t-on dit d'ailleurs que nous adorions Mamamoo ? Nous ne savons plus...) avec la délicieuse Marcia Hines, que vous avez peu de chances de connaître à moins que vous ne soyez ressortissant australien. 

Américaine de naissance et faisant ses gammes à l'église, Marcia, comme beaucoup de ses consoeurs à la fin des années 60, fut repérée par un producteur qui cherchait de jolies voix pour aller créer "Hair" quelque part dans le monde.

Alors que, pour les mêmes raison, la toute jeune Donna Summer partait à Munich, Marcia s'envola pour l'ancienne colonie pénitenciaire britannique, elle avait alors 17 ans. Notons que dans le même show se trouvait également Sharon "Can you handle it" Redd, qui un an plus tard rentrait aux USA pour devenir choriste de Bette Midler. Marcia, elle, ne quitta plus jamais l'Australie. 











































Dire qu'en Australie, Marcia Hines est une institution est encore en dessous de la réalité. A la tête d'une quinzaine de hits plutôt soul et pop et d'une vingtaine d'albums enregistrés entre son premier opus en 1975 et l'année dernière, elle est révérée comme la voix soul australienne et jouit encore aujourd'hui d'une popularité très fraîche, aidée en cela par 5 saisons comme juge dans la version antipodienne de "La Nouvelle Star". 

Si nous ajoutons qu'elle est la cousine de Grace Jones (si !) et qu'en 1979, elle signait un album disco-pop-rock dont vous apprécierez le "You're so good" (et c'est une vidéo "Soyons-Suave", gage de qualités), terminons par le fait qu'elle est également la mère de Deni Hines qui connut un hit mondial en 1995 avec "It's all right" et qu'elle retrouva lors d'un dynamique duo mère-fille en 2006 à l'occasion d'une reprise de "Stomp" (dont le vidéo coûta vraisemblablement 35 dollars australiens...) et d'un album intitulé "Discothèque", rendant hommage... aux plus grands tubes disco.

La boucle et bouclée. Dansons ! 

Pendant ce temps, à la piscine...